Les chatons de noisetier sont un délice méconnu aux multiples facettes. Cette source de nourriture longtemps oubliée revient sur le devant de la scène pour émerveiller nos papilles et enrichir notre alimentation. 

Découvrez les secrets des chatons de noisetier, leurs valeurs nutritives, comment les cueillir et les préparer, ainsi que des recettes originales pour en tirer le meilleur parti.

Table des matières

Profil botanique du noisetier

Le noisetier (Corylus avellana) est un arbre appartenant à la famille des bétulacées. Il est caractérisé par son port tortueux et ses rameaux jaunes ou rouges. Son cycle de vie commence avec la floraison en fin d’hiver jusqu’au début du printemps, suivie de la fructification en automne. Ses feuilles caduques et dentées sont également très caractéristiques.

Les chatons, fleurs méconnues du noisetier

Les chatons de noisetier sont en réalité les inflorescences mâles de cet arbre monoïque. Ils se présentent sous forme d’épis pendants et leur couleur varie du jaune au rouge selon l’espèce. Leur rôle principal est la production de pollen qui sera transporté par le vent pour féconder les fleurs femelles situées sur le même pied.

Chatons de noisetier

Valeurs nutritives des chatons de noisetier

Les chatons de noisetier ne sont pas seulement une curiosité botanique; ils sont également une source de nutriments précieux. Riches en protéines, avec jusqu’à 20 % de leur composition, ils offrent une source végétale de protéines de haute qualité. 

Les lipides présents, principalement sous forme d’acides gras insaturés, sont bénéfiques pour la santé cardiovasculaire, réduisant les niveaux de mauvais cholestérol et augmentant le bon. 

Ils contiennent également des minéraux essentiels tels que le calcium, le magnésium, le silicium, le phosphore et le potassium. 

Les vitamines B1, B2 et E présentes soutiennent le métabolisme, la vision, la santé de la peau et la protection antioxydante. 

En outre, les propriétés diaphorétiques (accentuant la transpiration) et amaigrissantes des chatons de noisetier en font un complément alimentaire intéressant pour ceux qui cherchent à perdre du poids de manière naturelle.

Cueillette et préparation des chatons de noisetier

La cueillette des chatons de noisetier s’effectue en fin d’hiver ou au début du printemps, lorsqu’ils sont encore jeunes et tendres. Pour les récolter, il suffit de les détacher délicatement à la base, sans abîmer les bourgeons. Une fois cueillis, ils peuvent être consommés frais ou séchés pour une utilisation ultérieure. Il est conseillé de ne pas les laver avant de les consommer.

Conseils pour une cueillette durable

Il est essentiel de respecter certaines règles lors de la cueillette de plantes sauvages, et il en va de même pour les chatons de noisetier. Afin de préserver la bonne fructification des noisetiers, ne prélevez pas plus de 20 % des chatons présents sur un pied ! Cela permettra à l’arbre de produire des noisetiers plus tard dans l’année. 

Des chatons de noisetier

Conserver et transformer les chatons de noisetier

Pour conserver les chatons de noisetier, vous pouvez les faire sécher à l’air libre ou dans un déshydrateur, puis les stocker dans un récipient hermétique à l’abri de la lumière et de l’humidité. Il est également possible de les congeler, de les mettre en conserve ou de les transformer en poudre pour agrémenter vos plats tout au long de l’année.

Recettes créatives avec des chatons de noisetier

Les chatons de noisetier se prêtent à une grande variété de recettes originales et savoureuses. Voici quelques idées pour vous inspirer:

  1. Chatons au chocolat : Trempez les chatons à peine récoltés dans du chocolat noir fondu, avec quelques zestes d’orange pour avoir des petites barres protéinées et coupe-faim !
  2. Chatons poêlés : Faites les revenir à la poêle avec du beurre et du citron ou d’autres épices en fonction de vos envies  
  3. Décoction de chatons : Faites bouillir 30g de chatons de noisetier séchés dans 1L d’eau. Filtrez et buvez ! 
  4. Omelette aux chatons: Incorporez des chatons hachés à vos œufs battus pour une omelette riche en nutriments.

L’article vous a plu ? Partagez-le avec vos proches sur les réseaux sociaux !

Pinterest
Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Autres articles