· Julien F. · plantes et fleurs  · 6 min de lecture

Sumac de Virginie : Guide complet sur cet arbuste vivace et coloré

Découvrez comment cultiver le sumac de Virginie, cet arbuste rustique et facile à entretenir. Comment limiter sa propgation ? Quand et comment tailler ?

Découvrez comment cultiver le sumac de Virginie, cet arbuste rustique et facile à entretenir. Comment limiter sa propgation ? Quand et comment tailler ?

Portrait botanique du Sumac de Virginie

Description botanique

Le Sumac de Virginie (Rhus Typhina), également appelé sumac vinaigrier, Sumac amaranthe ou Sumac à queue de renard, appartient à la famille des Anacardiacées (Anacardiaceae). Originaire d’Amérique du Nord, cet arbuste rustique a su s’adapter à différentes régions grâce à sa grande résilience et sa facilité de multiplication. Parmi les variétés les plus cultivées et les plus commercialisées, on retrouvera le cultivar “Tiger Eyes”

Caractéristiques esthétiques

Le Sumac de Virginie se démarque par son feuillage caduc composé de folioles lancéolées vert foncé et ses tiges rougeâtres. En automne, les feuilles se parent d’une magnifique couleur orange vif à rouge pourpre. L’arbuste présente un port évasé et peut atteindre une hauteur de 3 à 6 mètres avec une largeur similaire. Le bois duveteux est une autre caractéristique notable. Les fleurs femelles produisent des grappes dressées de fruits rouges en forme d’épis qui persistent en hiver. Ces infrutescences peuvent contenir jusqu’à 1500 petits fruits !

Conditions de culture

Exposition et climat

Le Sumac de Virginie apprécie une exposition en plein soleil mais tolère la mi-ombre. Il est très rustique et supporte des températures allant jusqu’à -30°C.

Type de sol et drainage

Cet arbuste n’est pas difficile quant au type de sol : il tolère les sols calcaires, légèrement acides ou neutres. Il pourra prospérer sur des terrains secs ainsi que des terrains humides. Il peut donc être intéressant de l’installer sur un endroit du jardin potager où peu de plantes poussent.

Plantation et multiplication

Plantation

La période idéale pour planter le Sumac de Virginie est en automne ou au printemps. Pour favoriser son développement, préparez le sol en l’amendant avec du compost ou du fumier décomposé et plantez-le dans un trou deux fois plus large que la motte.

Multiplication

La méthode la plus simple pour multiplier cet arbuste, est division des rejets. En effet, il va naturellement créer de très nombreux rejets via son réseau de rhizomes, jusqu’à en devenir envahissant. Si vous tenez vraiment à le multiplier, prélevez un rejet avec sa racine, et implantez-le à un autre endroit du jardin directement.

Si vous préférez au contraire contenir le sumac de virginie dans une zone plus restreinte, pensez à installer des barrières physiques sous terre autour de son pied, pour éviter qu’il ne s’étale.

Infrutescence du Sumac

Entretien saisonnier

Arrosage et fertilisation

L’arrosage du Sumac de Virginie n’est nécessaire qu’en cas de sécheresse prolongée, mais sur un terrain couvert d’un paillage ou à tendance humide, aucun arrosage ne sera nécessaire. Il n’est pas non plus nécessaire de fertiliser, sa capacité à se propager dans les sols pauvres lui permettant de se développer correctement sans intervention.

Taille et soins

Une taille légère effectuée en fin d’hiver permettra de conserver une belle forme à l’arbuste. Avec sa croissance très rapide, vous pouvez aussi le couper afin de limiter sa taille, notamment si vous récoltez ses fruits. En effet, sans taille, ses fruits pourront vite être placés à plus de 4 mètres du sol, les rendant inaccessibles.

Attraits écologiques et utilisations paysagères

Biodiversité et attractivité pour la faune

Le Sumac de Virginie constitue une source de nourriture pour divers animaux tels que les oiseaux. Ses fleurs attirent également les insectes pollinisateurs. Les coccinelles sont particulièrement attirées par ses fruits et ses feuilles.

Précautions et gestion des problèmes

Toxicité et précautions

La sève du Sumac de Virginie est allergisante au contact de la peau. On ne consommera que les fruits du sumac de virginie, notamment pour en faire des boissons ou une épice. Lorsque vous prélevez ces fruits, manipulez le sumac vinaigrier avec précaution pour éviter le contact avec la sève.

Maladies et ravageurs

Cet arbuste résistant est peu sujet aux maladies et aux attaques de parasites. Toutefois, surveillez l’apparition d’éventuels symptômes (feuilles jaunissantes, taches brunes) pour intervenir rapidement si nécessaire.

Feuillage du Sumac en automne

Comment se débarrasser d’un sumac de virginie ?

Le Sumac de Virginie est très envahissant, puisqu’il se multiplie rapidement à l’aide de ses rhizomes. Pour s’en débarrasser, la tonte n’y fera rien, le bêchage des racines non plus ! On contraire, dans une situation de stress, la plante a tendance à se multiplier encore plus rapidement.

Pour se débarrasser d’un sumac de virginie, il faut extraire la totalité de la racine et du rhizome pour éviter qu’il ne repousse. Supprimez le rejet et suivez le rhizome jusqu’au pied mère pour le supprimer intégralement.

Du fait de sa caractéristique envahissante, il est interdit de commercialisation en Suisse.

Utilisations culinaires et bienfaits pour la santé

Limonade de Sumac vinaigrier

Le Sumac de Virginie est utilisé pour faire des boissons comme de la limonade ou du sirop. Au Québec, on prépare parfois une sumacade, qui est une infusion des fruits du sumac.

Vous pouvez laisser infuser les fruits écrasés, à froid ou à chaud, entre 10min et une heure en fonction de vos envies et de votre goût ! Plus l’infusion sera longue, plus la teinte de votre boisson sera rouge.

Epices de Sumac de virginie

Ses fruits peuvent être séchés et utilisés comme épice, ils auront un pouvoir acidifiant que l’on utilisera comme du vinaigre ou du citron par exemple ! Au Moyen-Orient, on l’utilise souvent dans les plats à base de poisson ou de viande, elle pourra même être utilisée dans un houmous. C’est une épice simple à intégrer dans un régime méditéranéen, sa saveur pouvant s’intégrer facilement aux plats à base de poisson notamment.

L’utilisation de cette épice vous permettra, comme bien des épices, de profiter des vertus antioxydantes du sumac.

Propriétés antioxydantes

Pour calculer le pouvoir antioxydant d’un aliment, nous utilisons l’indice ORAC. Le sumac est un antioxydant très puissant avec un indice ORAC de 312400. Voici un tableau comparatif avec d’autres aliments riches en antioxydants pour que vous puissiez mesurer sa richesse :

AlimentIndice ORAC
Sumac de Virginie312 400
Cannelle131 420
Curcuma127 068
Noix13 541
Myrtilles9 621

Pour rappel, les aliments contenant des antioxydants permettent de prévenir de nombreuses maladies dont le cancer et les maladies cardiovasculaires. Ils retardent aussi la dégration et le vieillissement de nos cellules, ce sont donc des aliments anti-vieillesse.

Conclusion

En conclusion, le sumac de virginie est un arbuste qui divise : On l’adore ou on le déteste. Ses couleurs flamboyantes, sa croissance simple et rapide, sa rusticité et la qualité de ses fruits que l’on utilisera comme épice ou pour fabriquer des boissons, sont autant de qualités du sumac vinaigrier.

Malheureusement, c’est aussi une plante qui peut vite devenir envahissante et qui peut s’étaler de plusieurs mètres chaque année, devenant ingérable sur le long terme. Prévoyez donc un minimum d’entretien pour éviter que cette plante n’occupe trop de place au jardin !

Retourner aux articles

Articles similaires

Voir tous les articles »

Recevez 1 mail par mois pour savoir quels légumes cultiver tout au long de l’année !

Image Popup