La chayotte, également connue sous le nom de christophine ou de chouchou, est un légume exotique savoureux et polyvalent qui gagne en popularité dans les potagers du monde entier. 

Non seulement elle est délicieuse et nutritive, mais sa culture peut aussi être une expérience gratifiante pour les jardiniers, du fait des récoltes abondantes qu’elle permet (jusqu’à 200 courges par pieds !)

Dans cet article, nous vous guiderons à travers toutes les étapes pour cultiver avec succès la chayotte chez vous, depuis la plantation jusqu’à la récolte, tout en soulignant ses bienfaits pour la santé et en proposant des recettes appétissantes.

Sommaire

Histoire et origine de la chayotte

La chayotte est originaire d’Amérique centrale et fait partie de la famille des cucurbitacées. Elle a été introduite en Europe au 18e siècle et s’est rapidement répandue dans différentes régions du monde grâce à sa capacité à s’adapter à nos conditions climatiques. 

Aujourd’hui, ce légume tropical est cultivé et consommé dans de nombreux pays et sur tous les continents. On cultive deux variétés principales : Les christophines vertes et les blanches.

On a rapidement apprécié sa capacité à pouvoir se développer sur de grandes surfaces, ainsi que sa grande productivité. 

Personnes tenant des chayottes

Choisir le bon emplacement

Pour réussir la culture de la chayotte, il est essentiel de choisir un endroit adéquat dans votre jardin ou sur votre balcon. La plante nécessite un emplacement ensoleillé et abrité du vent. Les températures idéales se situent entre 20 et 30°C. 

C’est une plante grimpante, prévoyez donc des supports suffisamment grand pour maximiser vos récoltes. C’est une plante parfaite pour couvrir une pergola, puisque chaque pied peut couvrir jusqu’à 20 mètres.  

C’est une plante vivace, mais en cas de gel, il est recommandé de protéger les plants avec un voile d’hivernage ou de les rentrer à l’intérieur si possible.

Avant de planter vos chayottes, assurez-vous que le sol soit bien drainé et riche en matière organique. Le moment idéal pour la plantation est après le mois de Mai, lorsque les températures sont suffisamment chaudes pour favoriser une bonne croissance, et que les risques de gel sont écartés. 

Réussir ses plants de chayotte

La méthode la plus courante pour faire ses « semis » de christophine, consiste à planter un fruit entier de chayotte, avec le noyau à l’intérieur, dans un pot rempli de terreau. Ne séparez pas ou n’ouvrez pas le fruit manuellement, ce n’est pas nécessaire.

Enterrez le fruit à moitié, en le posant sur le côté (voir photo ci-dessous). Arrosez régulièrement pour maintenir le substrat humide mais pas détrempé. Vous pouvez mettre en pot des courges que vous aurez préalablement fait germer à la lumière, c’est ce que j’ai fait dans mon jardin personnellement. 

Choisissez des pots suffisamment grand, la chayotte se développe très rapidement. Entre la mise en pot qui peut être fait entre fin Janvier et mi-Mars et la mise en terre en Mai, le plant pourra développer son feuillage jusqu’à 1m50 / 2m.

On conseille donc de tuteurer les plants dès la mise en pot, si celle-ci est faite dans un pot suffisamment grand, car les tiges ont tendance à aller chercher de la hauteur dès les deux/trois premières semaines. Cela vous évitera de déranger les racines une fois le développement avancé. 

Chayottes enterrées pour germination
On enterre les chayottes sur le côté pour permettre à la plante de se développer et aux racines de se développer.

Entretien au fil des saisons

La chayotte nécessite peu d’entretien au quotidien. Toutefois, il est essentiel de surveiller régulièrement son développement tout au long des saisons :

  • Printemps : arrosez abondamment et régulièrement après la mise en terre.
  • Été : paillez le sol autour des pieds pour conserver l’humidité et limiter l’évaporation, et maintenez un arrosage important.
  • Automne : réduisez progressivement les arrosages et protégez les plants du froid si nécessaire. Récoltez les fruits avant les premières gelées.
Il n’est pas nécessaire de tailler les plants de chayottes. 
 

Récolte et conservation

La floraison a lieu vers le mois d’Août et la récolte des chayottes se fait généralement entre août et novembre, lorsque les fruits atteignent une taille de 10 à 20 cm de long et leur belle couleur verte. Pour conserver vos chayottes, placez-les dans un endroit frais et sec à l’abri de la lumière directe du soleil. Elles se conservent ainsi pendant plusieurs mois.

Pensez à garder une partie de votre récolte pour relancer une production sur l’année suivante.

Bienfaits pour la santé et recettes

La chayotte est riche en vitamines, minéraux et fibres, ce qui en fait un excellent allié pour une alimentation saine et équilibrée. Elle peut être consommée crue, cuite ou grillée et se prête à de nombreuses préparations culinaires. Essayez par exemple un gratin de chayotte, une soupe de courge et chayotte ou encore des beignets de chayotte.

Des chayottes ou christophines

Problèmes courants et solutions

La chayotte est généralement peu sujette aux maladies et aux parasites. Toutefois, elle peut être affectée par des pucerons ou des aleurodes. Dans ce cas, utilisez un traitement biologique approprié pour éliminer ces nuisibles. 

Les limaces ne seront pas non plus un souci vu que la plante sera déjà bien développée lors de sa mise en terre et que sa croissance est très rapide.

En résumé, la culture de la chayotte est une expérience enrichissante pour les jardiniers amateurs comme les plus aguerris. N’hésitez pas à vous lancer dans cette aventure horticole et à savourer le fruit de votre travail !