· Julien F. · fruits et legumes  · 5 min de lecture

La rhubarbe : Fiche de culture

Comment réussir votre culture de rhubarbe à coup sûr ? Quand planter et quand récolter ? On vous dit tout !

Comment réussir votre culture de rhubarbe à coup sûr ? Quand planter et quand récolter ? On vous dit tout !

La rhubarbe est une plante vivace et robuste très prisée pour ses tiges acidulées qui apportent une saveur unique aux desserts et aux plats salés. Cultiver de la rhubarbe est relativement simple, à condition de respecter quelques principes de base. On vous dit tout ce qu’il faut savoir pour réussir la culture de votre rhubarbe au jardin.

Origine de la plante rhubarbe

La rhubarbe (Rheum rhabarbarum), qui appartient vivace de la famille des Polygonacées, trouve ses origines en Asie. Elle est principalement cultivée dans les régions montagneuses du nord de la Chine, de la Mongolie et du Tibet.

Dans ces régions, cette plante n’est pas seulement cultivée pour ses usages culinaires mais aussi pour ses propriétés médicinales.

A l’époque déjà, la rhubarbe est utilisée comme plante médicinale: ses racines étaient prisées pour leurs vertus purgatives et tonifiantes.

Les marchands et explorateurs de la Route de la Soie ont ensuite joué un rôle crucial dans sa diffusion vers l’ouest. Au XVIIIe siècle, la rhubarbe a commencé à être cultivée en Europe, principalement pour ses tiges comestibles. Elle devient au fil du temps un ingrédient apprécié dans de nombreuses recettes sucrées et salées.

La rhubarbe dans la médecine traditionnelle chinoise

C’est bien beau de dire que cette plante est bonne pour la santé, mais il faut peut-être dire pourquoi et comment ? En fait, les vertus thérapeutiques de la rhubarbe sont principalement attribuées à ses racines, riches en composés bioactifs. Voici donc quelques bienfaits de cette plante aromatique :

  • Effet laxatif : Les anthraquinones présentes dans ses racines, comme l’émodine et la rhéine, stimulent le transit intestinal, aidant à soulager la constipation occasionnelle.
  • Action digestive : Outre son effet laxatif, la rhubarbe favorise la digestion en stimulant la sécrétion des sucs gastriques. Elle est donc souvent utilisée pour traiter les troubles digestifs tels que l’indigestion et les ballonnements.
  • Effets antimicrobiens : La rhubarbe a démontré des propriétés antimicrobiennes efficaces contre certaines bactéries permettant d’améliorer la santé intestinale.
  • Antioxydant puissant : Les flavonoïdes et les anthocyanines présents dans la rhubarbe ont des propriétés antioxydantes.

Les différentes variétés de rhubarbe

Sachez que comme pour beaucoup de plantes, il existe plusieurs variétés de rhubarbe, chacune ayant ses propres caractéristiques. Les variétés les plus courantes sont :

  • Rheum rhabarbarum : la variété la plus commune, souvent utilisée pour les compotes et la tarte à la rhubarbe.
  • Rheum palmatum : connue pour son feuillage décoratif, elle est parfois utilisée à des fins ornementales.
  • Rheum x hybridum : une variété hybride appréciée pour ses tiges charnues et colorées.

Toutes ces variétés ne sont cultivées que pour les pétioles des feuilles, les tiges ou bâtons de rhubarbe. Les feuilles sont toxiques, en raison de leur teneur élevée en acide oxalique.

Nous allons surtout parler dans cette fiche de la variété Rheum rhabarbarum qui reste la plus intéressante à cultiver dans un jardin.

Choisir l’emplacement idéal

La rhubarbe préfère un emplacement ensoleillé à mi-ombragé. Un sol riche, profond et bien drainé est essentiel pour son développement. Voici quelques conseils pour préparer le sol :

  • Travail du sol : Ameublissez le sol en profondeur (au moins 30 cm) et retirez les cailloux et les mauvaises herbes.
  • Enrichissement : Ajoutez du compost bien décomposé ou du fumier pour améliorer la fertilité du sol.
  • pH du sol : La rhubarbe préfère un sol légèrement acide à neutre (pH entre 6 et 7).

Pied de rhubarbe

Quand planter la rhubarbe ?

La meilleure période pour planter la rhubarbe est à l’automne (sept./oct.) ou au début du printemps (mars/avril). La plante une fois développée est plutôt rustique et supporte des températures jusqu’à -10°C facilement. Par contre, évitez de la planter dans un sol gelé… Suivez ces étapes pour une plantation réussie :

  1. Préparation du plant : Tremper votre motte dans l’eau.
  2. Espacement : Placez le plant dans le trou précédemment creusé et rebouché en tassant la terre au maximum
  3. Arrosage : Arrosez généreusement après la plantation pour aider les racines à s’installer.

Attention, cette plante prend de la place au potager. Si vous plantez plusieurs plants, veillez à les espacer, par exemple d’un bon mètre au moins.

Entretien de la rhubarbe

La rhubarbe nécessite peu d’entretien, mais quelques soins réguliers assureront une récolte abondante :

  • Arrosage : Arrosez régulièrement surtout pendant les périodes sèches, en veillant à ne pas détremper le sol.
  • Paillage : Appliquez un paillis organique pour conserver l’humidité et limiter la croissance des mauvaises herbes invasives.
  • Fertilisation : Enrichissez le sol avec du compost au printemps et en automne pour maintenir sa fertilité.

Quand récolter la rhubarbe ?

La récolte de la rhubarbe commence généralement deux ans après la plantation, lorsque les tiges sont bien développées :

  1. Période de récolte : La meilleure période pour récolter est entre avril et juin. On évitera de récolter et de consommer les tiges à partir de fin Juin, puisque celles-ci se chargent en acide oxalique au fur et à mesure de leur maturation, les rendant ainsi plus toxiques.
  2. Méthode de récolte : Tirez les tiges vers la base et tournez légèrement pour les détacher. Évitez de couper les tiges avec un couteau.
  3. Quantité : Ne récoltez pas plus de la moitié des tiges pour ne pas affaiblir la plante et lui permettre de se régénérer. Un pied pourra ainsi rester au même endroit pendant de nombreuses années !

Problèmes courants et solutions

Même si la rhubarbe est résistante, elle peut être sujette à certains problèmes :

  • Maladies : Les taches foliaires et la pourriture des racines peuvent affecter la rhubarbe. Utilisez des fongicides naturels et assurez un bon drainage du sol.
  • Parasites : Les pucerons et les limaces sont les principaux ennemis de la rhubarbe. Vous pouvez tester des méthodes de lutte biologique comme les coccinelles et les pièges o bière.

Conclusion

Cultiver de la rhubarbe dans son jardin n’est pas extrêmement compliqué ! Testez par vous-même en vous aidant de ce petit guide et vous profiterez bientôt de tiges savoureuses et d’une plante décorative qui embellira votre espace vert. Alors oui la première récolte n’est pas pour tout de suite, mais la récompense n’en sera que plus belle. Tartes, confiture, yaourts vous ne vous lasserez pas de la rhubarbe !

Bon jardinage, et surtout régalez-vous bien !

Retourner aux articles

Articles similaires

Voir tous les articles »

Recevez 1 mail par mois pour savoir quels légumes cultiver tout au long de l’année !

Image Popup